ET PUIS LE SEMI-MARATHON DANS 10 JOURS, T’EN ES OÙ ?


Je m’souviens plus vraiment comment ça s’est passé, ni pourquoi d’ailleurs, mais y’a un moment où j’ai du me dire « Tiens donc ma caille, et si on s’faisait péter un petit semi-marathon un d’ces 4, hein? Ça pourrait être coolos, non? ». AH AH AH. Pi j’sais encore moins pourquoi j’me suis accrochée à cette idée & pourquoi j’ai lâché 100$ & des poussière pour EN CHIER PENDANT 21 KILOMÈTRES. Le fait est… que dans 10 jours, à 8h30 je serais dans le corral 6, prête à en découdre (au moins ça). Voilà, c’est à c’t’heure la seule chose que je sais. Je sais aussi que j’aime toujours pas courir. Et je connais le parcours sur le bout de doigts. Mais y’a encore quelques trucs que je n’sais pas. Genre si je suis bien préparée, si je suis prête & en combien de temps je vais torcher ce semi.

ANDYCURLY SEMIMARATHON 01

LA PRÉPA’

J’ai un peu couru au mois d’avril, mais j’m’y suis mise de façon plus régulière au mois de mai, soit 5 mois en amont du semi. Quand j’dis « de façon régulière », c’est 2 fois par semaine. J’ai commencé à 5 kilomètres avec l’idée de rajouter 1 kilomètre par semaine (ou toutes les 2 semaines). On a tenu ce cap aussi pour le mois de juin. Et puis pour juillet, Pierrot a essayé d’élaborer un programme de 3 sorties/ semaines. Une sortie longue (toujours 1 km de plus chaque semaine) + 1 fractionné + 1 sortie courte (la moitié de la sortie longue, donc 1km de plus chaque semaine également). On a réussi à s’y tenir pour les sorties longues, les sorties courtes, mais pas le fractionné (échec). J’me sentais pas trop mal & ma mini progression me mettais en confiance. Si au mois de mai & juin je courais, en moyenne, mon kilomètre en 5’44, au mois de juillet j’étais à 5’26 (Contre 5’54 en avril).
Et puis il y’a eu le mois d’août qui est passé à une vitesse folle. Il faisait trop chaud pour courir, les BBQ sentait trop fort & trop bon & je préférais passer du temps avec mes parents & mes frangibus que d’aller fouler le bitume. Les sorties running se sont faites bien plus rares & puis je m’y suis remise au début du mois de septembre, mais je n’ai toujours pas passé la barre des 16 kms…

SI J’SUIS PRÊTE ?

Franchement celle là de question elle devrait être interdite. C’est comme un projet d’architecture, c’est jamais terminé, on pourrait toujours rajouter un détail. Là c’est pareil, on pourrait toujours s’entraîner un peu plus, un peu mieux. Donc non, si tu veux savoir, j’me sens pas prête, que ça soit physiquement ou psychologiquement. Parce que ouai, le mental, ça compte mon pote! Et il faut qu’j’t’avoue que courir, ça m’ennuie profondément. Vraiment. J’écoute de la musique, des podcasts, je me parle à moi même, je me rappelle des trucs cools, « j’écris » mes prochains articles (ils sont d’ailleurs toujours mieux dans ma tête que sur mon clavier, mais bon)… mais il y’a toujours un moment où j’en peux plus (& c’est souvent à ce moment là que je hurle sur Pierre que j’veux plus courir, que j’veux plus faire le semi, toussa toussa (merci pour ta patience) Fin de la parenthèse.)
Physiquement, je sais pas, mais ça me fait moins peur (quoi que…). J’aime penser qu’on est rarement à 100% de nos capacitésJ’aime aussi penser que mon corps a été habitué à faire du sport depuis toute petite & que même si j’ai vachement ralentit la cadence, j’veux dire, j’devrais m’en tirer.

LE TEMPS

On parle pas de la météo. Non, j’te parle du temps qu’il va me falloir pour engloutir 21 kilomètres. C’est un peu compliqué. D’un côté j’ai pas envie d’me mettre la pression, encore moins une limite de temps. Bon je crois quand même que j’ai pas l’droit d’excéder 3h30, sinon c’est la voiture balais qui me ramasse. Maais c’que j’veux dire par là, c’est que mon objectif, c’est pas le chrono, c’est la ligne d’arrivée, c’est d’aller jusqu’au bout. De toute façon j’ai aucun temps de référence puisque ma plus grosse course à date c’est 16 kms. Je pourrais faire des estimations, c’est vrai mais j’ai pas envie. (Bon & puis là j’ai menti. Parce qu’une estimation j’ai du en faire une pour l’inscription. Et j’ai bien peur qu’elle soit un peu optimiste. Mais bref). Et puis d’un autre côté j’ai envie de me rapprocher au maximum de cette maudite estimation (fortement influencée par Pierrot) et surtout, surtout… j’ai la méga trouille de finir dernière (ou dans les 10, 20, 30 dernières). « C’est nuuuul » tu m’diras, « on s’en fiiiiche, l’important c’est de participer, nia nia nia »… Ouai mais non. Je crois que je m’en remettrais pas.
Bon okay, si tu veux savoir, j’ai estimé mon temps à 2h00…

Bref on s’en reparle d’ici 10 jours, okay ?

ANDYCURLY SEMIMARATHON 02

Et alors, si tu as de l’expérience dans la matière « semi-marathon », des conseils précieux pour la dernière semaine ou le Jour J, franchement, n’hésite pas ! J’ai aussi quelques question, pour cette ligne droite… genre si je dois courir comme une malade ou me reposer ? Si j’ dois me gaver de féculents ? Si je dois dormir 10h par nuit …

AndyCurly
About me

YOU MIGHT ALSO LIKE

Processed with VSCO with b1 preset
SKIER AU QUÉBEC, LA STATION DE VAL SAINT-CÔME
January 23, 2017
ANDY SEMI MARATHON D DAY 00
MON PREMIER SEMI-MARATHON
September 26, 2016
Processed with VSCOcam with c1 preset
BALADE AU LAC DES GRENOUILLES
May 13, 2015
RANDO BRECHE 0
RANDO / LA BRÈCHE DE LA PORTETTA
March 12, 2015
va faire du sport !
JOYEUX NOËL
December 27, 2012

10 Comments

vitalaurea
Reply 15 septembre 2016

Hahaha! Ton article m'a fait bien rire parce que j'ai vécu la même chose que toi pour mon premier 1/4 de marathon!
J'essaie de préparer un semi aussi, mais effectivement le temps du mois d'Août a réduit mes entrainements à néant!
Si je peux t'aiguiller avec quelques remarques, je te dirai de ne pas trop forcer la dernière semaine, bien dormir et manger la veille et le jour J, ne pas te laisser prendre dans le flot des runners (c'est pas facile je sais mais si tu fonces dès le départ ta course est foirée, parole de mouton haha), et enfin, se gaver de protéines en sortant, et bien t'étirer, pour éviter de souffrir pendant les jours qui suivent!
Tu fais quel semi ?
Je te souhaite bon courage en tout cas!

    AndyCurly
    Reply 20 septembre 2016

    Merci Laura
    C'est un peu un truc que je crains aussi, de partir comme une balle pour exploser à 8kms... je vais essayer de partir à mon rythme sans me laisser emporter (facile à dire, mais facile à faire ? hihihi)
    Oh & c'est le semi de Montréal :)

cyrielle
Reply 15 septembre 2016

Tu m'as fait mourir de rire! Ton article, on dirait exactement ce qu'il se passe dans ma tête en ce moment.. car je sais pas comment on fait notre compte mais avec les copains on s'est inscrit sur un 21km aussi... mais avec obstacles, genre parcours du combattant quoi! C'est en octobre et je flippe déjà! bref tout ca pour dire que tu n'e spas seule avec les angoisses d'avant courses mais j'suis sure qu'on va s'en sortir comme des cheffes! ;)

    AndyCurly
    Reply 20 septembre 2016

    Oh je vois, genre une spartan race ?
    Bon courage alors! Oui oui, on va s'en sortir :)
    Merci

Camille
Reply 15 septembre 2016

GO GO GO, T'ES CAPABLE ! Ça, c'était pour la partie motivation.
Pour les conseils de dernière minute : cours tout doux en début de semaine, un petit 5 ou 6 km, à allure lente, plus lente que ton allure de course, en prenant du plaisiiiir (enfin, autant que tu peux !). À partir de jeudi, repos total, et mange des féculents. Mollo sur les fruits et légumes pleins de fibres (parce qu'on veut pas d'accident le jour J) (je fais pas de dessin), et BOIS BEAUCOUP D'EAU.
Si tu cours 16km, tu peux courir 21, t'es une sportive de base, le mental, tu l'auras. Et puis, le petit conseil, ultime, que je peux te donner, c'est de profiter de ton dernier kilomètre, le jour de la course. J'ai des frissons rien qu'en l'écrivant, mais quand tu vas franchir cette fucking ligne d'arrivée, ça va être assez dingue, et tu vas vouloir te rappeler de ce moment, alors savoure ce 21ème!
Et puis courage, et puis....on se voit dimanche prochain, alors ! :)

    Andréanne
    Reply 20 septembre 2016

    Je note ces précieux conseils, merci Camille
    pi oui, GO GO GO, ON EST CAPABLE
    à dimanche :)

Yaya
Reply 15 septembre 2016

Des pâtes ...des pâtes...encore des pâtes...toujours des pâtes...rien que des pâtes...si ce n'est pas bon pour le semi marathon , c.est sur que c'est bon pour le moral !!!

chlo
Reply 20 septembre 2016

J'ai pas de conseils à te donner car je cours max 40 minutes. Tu vas y arriver, maudire Pierre au 15 km puis après vous allez être heureux ! et toi surtout fiere de toi. Ca va aller. si tu te fais chier pendant la course pense à un bar où on pourrait aller boire un coup, qui ouvre pas à 18h00 ! ahana je suis comique ! allez merde et t'as déjà gagné. Bisette Chlo

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tu veux dire quelque chose?