3 JOURS DE SKI NORDIQUE DANS LE PARC NATIONAL DE LA JACQUES CARTIER


ski-nordique-parc-jacques-cartier-100_

Nan mais on va peut-être prendre un guide, non? Mais on va porter toutes nos affaires sur le dos ? Mais on va manger quoi ? Et pour boire ? Faut prendre des trucs pour filtrer l’eau ou des pastilles pour la rendre potable, non? Quoi ? Faire fondre de la neige pour boire? Mais vous êtes sérieux? Et y‘a des toilettes dans les refuges?
Voilà voilà. Vous connaissez mon degré d’aventurière, mi excitée, mi angoissée à l’idée de partir 3 jours en autonomie complète dans le Parc National de la Jacques Cartier, en ski nordique.

« Nan mais ok, tout ça pour ça?
Ça va quoi, c’est pas l’aventure du siècle non plus, redescend meuf »

 

L’itinéraire des 3 jours, des p’tits conseils, ce qu’il faut mettre dans son sac à dos, ce qu’on a mangé (& bu), les ampoules, les angoisses… J’essaie de vous raconter tout ça…

_

MAIS C’EST QUOI LE SKI NORDIQUE ?

J’ai mis un petit moment à comprendre ce qu’était le ski nordique, j’étais toute mêlée. Pour moi il y’avait le ski alpin, le ski de fond, le ski de rando, le télémark & éventuellement, le monoski. Et bien le ski nordique c’est un joyeux mélange de (presque) tout ça!

  • Comme le ski de rando (alpine), on peut coller des peaux de phoques sur la semelle, pour éviter de glisser en arrière dans les montées. On s’entend qu’on a gardé l’appellation peaux de phoque mais que ce n’est PLUS du vrai phoque.
  • Comme le ski alpin, le ski nordique est équipé de carres métalliques sur les côtés.
  • Comme le ski de fond, les ski nordiques sont super fins, légers, ce sont les mêmes chaussures & on a le talon détaché.

OÙ LOUER DES SKIS NORDIQUES ?

Pour louer nos skis nordiques, nous sommes allés à la MEC de Montréal (Marché Central). Le truc très cool c’est que pour le prix de 3 jours, tu peux les récupérer la veille, à partir de 15h & les ramener le 4e jour, avant 13h00.
Le prix : 20$/jour/personne (soit 180$ pour nous 3, avant les taxes)

Si tu n’as pas de MEC à côté de chez toi, tu peux aussi louer le matos chez Quatre Natures (directement au parc ou à Québec). Le prix : 28,5$/jour/personne

PETIT CONSEIL POUR CHOISIR TES SKIS

Prend les skis nordiques le plus large possible. On avait hésité entre les Rossignol BC65 ou BC90 & finalement, les BC65 étaient trop fins (Erreur #1). Pour la longueur des skis,  ça sera en fonction de ton poids.

PS : Je n’avais jamais fait de ski nordique. Mais bon, si tu as fait du ski de rando ou du ski de fond, ça passe.

ski-nordique-parc-jacques-cartier-104

 _

ITINÉRAIRE D’UNE LONGUE RANDONNÉE

La carte du parcours, dispo sur le site de la SEPAQ

Pour ne pas perdre de temps le premier matin, nous* sommes partis la veille, dormir dans un petit Airbnb à Stoneham, entre Québec et le Parc de la Jacques Cartier.
*Nous = mon zinc BJ, mon chum Pierrot, mes p’tites angoisses & moi. Il est conseillé d’être minimum 3 pour faire la rando. 

JOUR 1 – 21 kms
Du Camp Mercier au Chalet du Balbuzard,
par la Voie du Bûcheron & la rivière Sautauriski

Avant de commencer quoi que ce soit, il fallait s’enregistrer à l’accueil. Persuadés que le parc de la Jacques Cartier n’ouvrait qu’à 9h (Erreur #2) & qu’on devait obligatoirement s’enregistrer au Centre de Découverte et de Services (alors que PAS DU TOUT *, Erreur #3) on s’est fait rire au nez par un gars d’la SEPAQ en arrivant : « Ayoye? vous partez seulement maintenant pour le sentier des Bûcherons? Bah c’est un peu tard là ». Palpitations & début d’angoisse dans l’fond d’mon corps. « Mais heu les gars, vous avez des frontales? »

*Conseil: S’enregistrer directos au Camps Mercier, sans passer par la case Accueil/Centre de Découverte et de Services. Nous y sommes d’ailleurs repassés & les employés sont bien plus sympas. On nous a demandé exactement notre trajet et à quelle heure nous estimions notre arrivée le dimanche. C’était mi-rassurant, mi-angoissant. « Si vous n’êtes pas revenus à 18h00, on enverra des patrouilleurs ». AhAh. Rire crispé & re-palpitation d’angoisse.

Le départ de la randonnée est un peu plus loin que le Camp Mercier, aux Chalets Devlin (km 95,3). On sort les skis nordiques, on enfile nos chaussures, nos sacs sur le dos. Il est 10h & c’était parti pour les 21 premiers kilomètres.

On commence pépouz dans les épinettes chargées de neige & puis on longe le Lac à L’Épaule. Le soleil tape, la neige est fraîche, légère, on est mieux là que derrière Autocad. De nouveaux dans les épinettes, les branches ont ployé sous le poids de la neige & nous coupent la route. Alors on essaie de se faire tout petits pour passer par dessous mais les sacs sont lourds, encombrants, ils nous déséquilibrent, s’accrochent aux branches. On tombe en arrière & on est souvent incapable de se relever seul.

Du 8e au 10e kilomètres, c’est un peu raide, c’est le moment de mettre les peaux. La récompense arrive vers le 12e & 14e kilomètres, avec une méga descente. Ça glisse très bien malgré les peaux. Pierre qui a refusé de les mettre, va tellement vite qu’il doit mettre un ski sur le sentier & un ski dans la poudreuse du bord de piste pour se ralentir. C’est la fin de journée, le chalet se rapproche, la lumière est belle, on est hilares de nos descentes & j’commence à avoir une ampoule.

17h30, arrivée au Chalet Balbuzard, juste avant que la nuit tombe.
Le chalet est rustique: une table, 2 bancs, 2 x 2 lits superposés, un poêle à bois. Les toilettes sont un peu plus loin.

Je suis congelée. Les gars s’occupent de tout pendant que j’essaie de me réchauffer tant bien que mal, collée au poêle à bois. Ils font fondre de la neige pour boire, remplir les gourdes, et faire cuire la semoule. On mange à la frontale & je suis toujours là, à grelotter comme une babtou fragile, pour au final CREVER DE CHAUD quelques heures plus tard, au point de devoir ouvrir la porte pour refroidir le chalet en pleine nuit.

ski-nordique-parc-jacques-cartier-112ski-nordique-parc-jacques-cartier-101 ski-nordique-parc-jacques-cartier-103 ski-nordique-parc-jacques-cartier-102 ski-nordique-parc-jacques-cartier-109 ski-nordique-parc-jacques-cartier-106 ski-nordique-parc-jacques-cartier-108ski-nordique-parc-jacques-cartier-110ski-nordique-parc-jacques-cartier-111

JOUR 2 – 14 kms
Du Chalet Balbuzard au Chalet Godendart,
par le sentier de l’Incursion

Avant de partir, j’avais missionné Pierre de me trouver des lingettes. Tout content, il m’avait dit, « j’ai trouvé un mini sachet, parfait pour glisser dans ton sac » je l’avais fourré entre mon duvet & une paire de collant sans vraiment lire c’que c’était. C’est en me passant une de ces lingettes le samedi matin sur la face & aux premiers picotements que je me suis rendue compte que, OH BOY, c’était des lingettes pour nettoyer les cuvettes. Des bonnes vieilles lingettes antibactériennes. J’ai donc laissé mes crottes d’oeil, au coin de l’oeil. L’aventure.

Départ du chalet à 8h00. On commence par longer la rivière de la Jacques Cartier pendant 2,5 kms environ. En arrivant au Centre de découverte, la vue sur la vallée glaciaire fait plaisir. On en profite pour geeker 2 minutes, passer aux toilettes & SURTOUT dire au mec du 1er jour que « SI SI, la Voie du Bucheron ça passe en partant à 10h, merci ».

Et puis on attaque le sentier de l’Incursion dans une forêt de bouleaux jaunes. Ça zigzag sévère, il fait beaucoup plus chaud, la neige est lourde, collante, on a l’impression de ne pas avancer. C’est frustrant. On met nos peaux. On les enlève, on les remets. On doit faire nos traces en suivant le marquage sur les troncs, jusqu’à croiser le sentier partagé avec les raquettes.

La fin du sentier, partagé avec les raquettes, est compliqué. C’est étroit, la neige est tassée, il y’a de la pente, des virages serrés, on glisse vite, trop vite. On tombe, on se relève, on rigole et puis on râle.

Arrivée au Chalet Godendart, on en croit pas nos yeux. Il est immense, canon & full équipé. Y’a pas besoin de faire fondre de la neige pour boire, on prend une douche chaude, on prend l’apéro affalés dans l’canapé, on s’fait 2 repas… LE GROS LUXE.

ski-nordique-parc-jacques-cartier-200 ski-nordique-parc-jacques-cartier-201 ski-nordique-parc-jacques-cartier-202 ski-nordique-parc-jacques-cartier-204 ski-nordique-parc-jacques-cartier-203 ski-nordique-parc-jacques-cartier-206 ski-nordique-parc-jacques-cartier-209 ski-nordique-parc-jacques-cartier-207 ski-nordique-parc-jacques-cartier-208

– JOUR 3 – 21 kms
Du Chalet Godendart au Camp Mercier
par le Sentier de la rivière à l’Épaule

Troisième & dernier jour. Départ du chalet à 6h45 après avoir collé les peaux de phoques sous nos skis. On marche le long de la route jusqu’au départ du Sentier de la rivière à l’Épaule. Il est 7h, il a un neigé dans la nuit, la route est blanche, il n’y a pas un bruit.

À notre grand soulagement, la trace est déjà faite. Malheureusement pour nous, elle s’arrête un peu plus loin. On reprend le lead à tour de rôle, pour faire la trace. On se fixe des petits objectifs. Chaque panneau de kilométrage devient une victoire. J’ai mis un second pansement sur mon ampoule. Benjamin commence à en avoir une. Pierre a les nerfs du pied comprimés, il enlèvera ses chaussures à plusieurs reprises.

Les montées, les faux-plats s’enchainent. On surplombe la rivière. Pour le moment, le paysage m’emballe pas des masses. Et puis on tombe sur un orignal. On s’arrête, le souffle coupé. Vous voyez c’que je vois ?

Il se met à neiger. Le paysage change. On aperçoit le relief, les silhouettes des montagnes, c’est beau. Et puis le soleil revient mais il neige encore, alors c’est complètement magique. Je m’attends à voir des animaux sortir de nul part, en chantant, comme dans un dessin animé Disney. Le chemin se rétrécit petit à petit. Les feuillus laissent la place aux épinettes chargées de neige, comme le premier jour. Pierre a l’impression de voir un bonhomme de neige. C’est juste un mini sapin, il est temps qu’on en finisse.

Les derniers kilomètres sont durs. Physiquement et mentalement. J’ai envie de pleurer, tout jeter, tout casser. La fierté m’empêchera de le faire, je sers les dents & j’avance. On fait quelques photos au bord du Lac à l’épaule et puis c’est la dernière ligne droite, toujours sous la neige.

14h45.
La boucle est bouclée.
On décolle les peaux, on range les skis, on enfile des chaussures, on se félicite.
On passe au Camp Mercier boire un chocolat chaud, prévenir qu’on a terminé & on se sauve pour manger un burger gourmet bien juicy chez Victor, avant de rentrer à Montréal…

ski-nordique-parc-jacques-cartier-307 ski-nordique-parc-jacques-cartier-308 ski-nordique-parc-jacques-cartier-300 ski-nordique-parc-jacques-cartier-304 ski-nordique-parc-jacques-cartier-306 ski-nordique-parc-jacques-cartier-303 ski-nordique-parc-jacques-cartier-305 ski-nordique-parc-jacques-cartier-311 ski-nordique-parc-jacques-cartier-310

_

ON METS QUOI DANS SON SAC À DOS,
POUR 3 JOURS DE SKI NORDIQUE ?

  • des duvets (pas besoin d’avoir des duvets de compétition. Le mien va juste à 5 degrés et j’ai même eu trop chaud! Merci le poêle à bois!!)
  • une couverture de survie / personne
  • un kit de soins avec pansements ET PANSEMENTS ANTI-AMPOULE, désinfectants, anti-inflammatoire, médocs pour le mal de crâne…
  • 3 paires de chaussettes ou de collants
  • 3 hauts techniques/respirants
  • de la crème hydratante. Je tiens à signaler que les garçons se sont moqués de moi mais qu’ils étaient finalement bien content de s’pommader les mains & la face, asséchées par le froid. Oui.
  • des lingettes (encore un truc de meuf, oui. Ne me jettez pas la pierre. Je sais que dans les refuges, ce qu’on préfère c’est l’odeur des pieds, de la transpiration toussa toussa, mais  un petit coup sur la frimousse, les aisselles et les ièps ne sont jamais de trop. Encore faut-il ne pas confondre avec les lingettes pour faire le ménage…
  • de la crème solaire, des lunettes de soleil
  • un sac poubelle pour ramener les petits déchets
  • À MANGER

ski-nordique-parc-jacques-cartier-302 ski-nordique-parc-jacques-cartier-210

_

& ON MANGE QUOI
PENDANT 3 JOURS DE SKI NORDIQUE ?

Comme le contenu de nos sacs à dos, la liste ci-dessous n’est surement pas parfaite mais on la valide. La stratégie c’était de manger un peu tout le long de la journée, des noix, du chocolat, des fruits secs & des barres énergétiques pi de faire un vrai repas le soir. Ça évitait de s’arrêter trop longtemps et de crever de froid.

ski-nordique-parc-jacques-cartier-manger

  • 900 gr de noix (300 d’amandes, 300 de cajou & 300 de pacanes)
  • 400 gr de bananes séchées
  • 5 tablettes de chocolats
  • 20 CLIFbar (250 calories chaque!)
    (Si avant cette rando les CLIFbar étaient pour moi, les meilleures du monde, je vais devoir attendre quelques mois avant d’en remanger une. #Overdose)
  • 2 saucissons (pour l’apéro)
  • De la semoule dans laquelle on avait coupé des petits bouts de tomates séchées, pour le 1er soir
  • De la purée et une boite de maquereaux pour le 2nd soir
  • 2 sachets de soupe « en poudre »
  • Des sachets de thés & de tisanes
  • Du génépi (pour se réchauffer & pour bien dormir)
  • Et puis question « vaisselle » on avait une casserole, 3 mugs de campeurs, 3 cuillères, 2 opinels, des gourdes et 2 thermos (on est contents de boire chaud quand on s’pèle la nouille)

_

ski-nordique-parc-jacques-cartier-301

 

C’était mon plus beau défi de cet hiver 2018/2019.
Maintenant, j’ai presque envie de planifier la traversée de Charlevoix ou celle de la Gaspésie pour l’hiver prochain… Qui serait partant ?
_

Autres randos d’hiver, skis au pied :
Weekend dans les Adirondacks, Whiteface & Lake Placid, Etats-Unis
La brèche de la Porteta, beau hors piste dans les 3 Vallées, France

Autres rands dans le Parc de la Jacques Cartier :
Le sentier Le Scotora & le sentier des Loups avec Hellolaroux
Weekend nature avec Bird Of Passage

AndyCurly
About me

YOU MIGHT ALSO LIKE

Rando_Terre-Neuve_Newfoudland_AndyCurly
TERRE-NEUVE : NOS PLUS BELLES RANDOS
May 30, 2019
WEEKEND A SUTTON_COVER 03
WEEK-END DANS LES CANTONS DE L’EST : CABANE À SUCRE, RANDO & SKI AU MONT SUTTON
March 11, 2019
Toronto-architecture-andycurly
TORONTO, ARCHITECTURE & BURGERS
December 06, 2018
AndyCyurly_Premiere-neige-montreal_01
MONTRÉAL SOUS LA PREMIÈRE NEIGE
November 16, 2018
ParcMontMegantic_Automne_Andycurly
RANDO D’AUTOMNE AU PARC DU MONT-MÉGANTIC
October 26, 2018
martinique-balades-randos
BALADES & RANDO EN MARTINIQUE
July 18, 2018
PARLER QUEBECOIS_ANDYCURLY_01
« TU PARLES TU QUÉBÉCOIS ? »
June 15, 2018
ANDYCURLY WEEKEND A OTTAWA cover 01
48H À OTTAWA: ARCHITECTURE, BURGERS & DONUTS
March 15, 2018
Processed with VSCO with m5 preset
SKI D’RANDO DANS LES ADIRONDACKS
January 31, 2018

4 Comments

Rad
Reply 16 avril 2019

J’ai pris des suées en lisant... dis donc dis donc...

Benjamin
Reply 16 avril 2019

Ah mais ouiiii ! Une super aventure et un très bon résumé ;)
Une gourde filtrante ça peut servir aussi !

Virginie Bichet
Reply 16 avril 2019

magnifiques photos !!!!! merci pour tes conseils et ton partage

Amélie
Reply 16 avril 2019

l'histoire des lingettes vous nous avez pas raconté là !!
L'AVENTURE L'AVENTURE QUOI, mais vous l'avez fait c'est le principal, bien ouéjjj.
Cet été venez faire le défi des 5 sommets avec nous :)
La traversée de la Gaspésie j'aimerais tellement mais c'est FUCKIN' CHER !!!!!

(ps : merki pour le p'tit lien)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tu veux dire quelque chose?